ACTU SENEGAL

Matam: Le Meurtrier Du Jeune De Agnam, Condamné à Cinq Ans Ferme Pour Coups Et Blessures Volontaires Ayant Entrainé La Mort Matam: Le Meurtrier Du Jeune De Agnam, Condamné à Cinq Ans Ferme Pour Coups Et Blessures Volontaires Ayant Entrainé La Mort

Single Post
Matam: Le meurtrier du jeune de Agnam, condamné à cinq ans ferme pour coups et blessures volontaires ayant entrainé la mort

La Chambre criminelle du Tribunal de grande instance (TGI) de Matam (Nord-Est) a condamné ce mardi 10 janvier 2023, K. Sarr coupable, d’avoir, avec préméditation, donné des coups et blessures volontaires ayant entrainé la mort de A. Ba sans vouloir la donner.

Les faits remontent au 24 février 2019 où les deux militants apéristes s’étaient déplacés de Dakar à Agnam pour les besoins du vote. Pour la circonstance, A. Ba qui était chargé de la coordination du voyage, gérait les fonds dédiés, aussi bien au transport que ceux de la prise en charge des voyageurs. Peu après, la tenue du scrutin, les relations entre les deux jeunes en prendront un coup, suite à réclamation d’une somme d’argent d’un montant de 45.000 frs que demandait K. Sarr (tailleur) à son camarade de parti qui se trouve être un étudiant en médecine. A la suite d’échanges téléphoniques, les deux jeunes se retrouveront à la sortie du village pour régler leur différend. Il s’en suivra une bataille durant laquelle la victime recevra un coup de couteau à la cuisse qui endommagera une artère, ce qui lui fera passer de vie à trépas après son admission à l’hôpital parce qu’ayant perdu beaucoup de sang. L’auteur des faits, en prison depuis 2019, s’est vu aujourd’hui infliger une peine d’emprisonnement de cinq ans ferme. La partie civile représentée par le père du défunt n’a pas demandé de dommages et intérêts.

Démarrée le lundi 09 janvier 2023, la première session de la chambre criminelle de l’année en cours, a eu à délibérer sur quatre dossiers qui étaient inscrits au rôle. En premier : un dossier relevant des faits : d’associations de malfaiteurs, trafic intérieur de drogue et en second lieu un cas d’incendie volontaire sur des édifices servant d’habitation. Ce, en plus d’un cas de coups volontaires et celui d’un viol collectif et détournement de mineure. Après jugement, A. Diallo prévenu pour le cas d’incendie volontaire sur des édifices servant d’habitation, a été acquitté au bénéfice du doute, comme du reste B. Yéro Niang qui était poursuivi pour des faits d’un viol collectif et détournement de mineure.

Après une demande des avocats de la défense, Me Ciré Clédor Ly et Me Sadi Thiam sur la disqualification des faits d’association de malfaiteurs et de trafic de drogue en offre ou cession, le tribunal après en avoir délibéré a condamné les mis en cause : Y .Lam à 3 ans, O. Mbodji 2 ans, B. Konté 2 ans et A. Mbodji à 2 ans et 6 mois avec confiscation de la drogue saisie ainsi que les téléphones portables.

Auteur: Mactar Ndiaye (correspondant) Matam ujnh – Seneweb.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page