ACTU SENEGAL

Côte D’ivoire : Un Commandant De Gendarmerie éclaboussé Par Une Affaire De Trafic De Cocaïne Côte D’ivoire : Un Commandant De Gendarmerie éclaboussé Par Une Affaire De Trafic De Cocaïne

Single Post
Un commandant de Gendarmerie cité dans un trafic de Cocaine

En février 2021, la cellule anti-drogue du Port Autonome d’Abidjan réalisait une saisie record de cocaïne. On parle de 48 sacs de 22 blocs de cocaïne chacun, soit 1 056 blocs pour une valeur de 25 milliards de F CFA (environ 38 millions d’euros). Mais quelques mois plus tard, un drôle de revirement de situation semble se dérouler. Le commandant de gendarmerie chargé de la cellule anti-drogue est suspecté par des enquêteurs ivoiriens d’avoir dissimulé une bonne partie de la saisie de cocaïne réalisée par ses services.

Il a été interpellé fin août et placé en détention provisoire à la Maison d’arrêt d’Abidjan (MACA). Son arrestation a été suivie de celles de plusieurs gendarmes, entendus ce 14 novembre par un juge d’instruction.

Lors de cette prise en 2021, le Procureur de la république ivoirienne s’inquiétait déjà des vices que pouvaient occasionner cette substance. « Transformée, elle peut valoir le double ou le triple. Cela veut dire que ça peut susciter des appétits. Et c’est dangereux pour nous qui la conservons. Il était donc nécessaire de pouvoir, au vu et au su de tous, la détruire le plus tôt possible », avertissait Richard Adou.

Jeune Afrique renseigne que la valeur de la drogue dissimulée pour être revendue au détail serait évaluée à près de 8 milliards de F CFA (environs 12 millions d’euros). Un autre officier de gendarmerie, travaillant dans le quartier des affaires du Plateau à Abidjan, serait aussi impliqué. Pour l’heure, à ce stade de l’enquête, aucun lien n’est établi entre cette affaire et celle, retentissante, du démantèlement en avril dernier d’un vaste réseau de drogue impliquant d’importants hommes d’affaires et plusieurs trafiquants internationaux.

Auteur: Moustapha TOUMBOU – Seneweb.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page