ACTU SENEGAL

Ndèye Kassé : Retour Sur Scène D’une Chanteuse Discrète Ndèye Kassé : Retour Sur Scène D’une Chanteuse Discrète

Single Post
retour sur scène de Ndeye Kasse, chanteuse

Elle est la fille d’Ibra Kassé, père de la musique moderne sénégalaise, avec la création du Miami Club. Ndèye Kassé est l’une des belles voix de la musique populaire au Sénégal. Avec son frère Alioune, ils ont écrit une belle page de l’histoire de la musique sénégalaise avec titres magnifiques couronnés de succès. Absente de la scène musicale depuis quelques années, l’artiste signe son retour avec un projet d’album plus une série de concerts à Dakar et dans les régions du pays. Dans un entretien accordé à Seneweb, Ndèye Kassé revient sur ses projets, son absence de la scène musicale et sur la paix au Sénégal.

Que devient Ndèye Kassé ?

Merci beaucoup Seneweb de me donner l’opportunité de parler au grand public. C’est vrai que j’ai marqué une petite pause, mais c’est juste dans le but de veiller à notre cohésion nationale, pour permettre de développer des stratégies de vivifier  les valeurs républicaines et sociales, la citoyenneté et la fraternité entre frères et sœurs. C’est pourquoi, ce 19 novembre 2022, je compte jouer ma partition dans la sensibilisation pour la paix sociale et la promotion des valeurs civiques, sous l’égide du ministère de la Culture, en partenariat avec la maison de la culture Douta Seck, en compagnie de l’Orchestre national, à travers un spectacle dénommé ‘’Pour la paix, je m’engage’’ avec comme contenu du théâtre en première partie avec Kocc Barma de Rufisque et Ndèye Kassé en live.

Qu’est-ce qui est à l’origine de votre absence ?

Je suis toujours sur la scène et je produits des singles aussi les derniers pas de ‘’Bla bla’’ et ‘’Jam la paix’’ et je joue dans les cabarets. Je suis souvent sur les réseaux sociaux pour de petites balades musicales, histoire de renouer avec mon public.

Avez-vous une surprise pour vos fans ?

Bien sûr, j’ai une belle surprise pour mes fans. Je les invite le 19 novembre à venir découvrir le spectacle et ses surprises à Douta Seck. C’est dans le cadre de raffermir les liens avec mes fans.

Pourquoi n’êtes-vous pas trop médiatisée ?

Comme je l’ai dit, beaucoup de personnes me suivent à travers les réseaux sociaux. Concernant  les médias, je réponds à toutes les invitations des journalistes et animateurs. Par contre, si je ne suis pas invitée je ne m’invite pas, pour des raisons professionnelles.

Quel est votre avis sur la nouvelle génération et qu’elle est votre relation avec vos collègues artistes ?

J’ai d’excellentes relations avec mes collègues artistes. La musique sénégalaise est en bonne santé et plein de talents s’affirment. Seulement, les jeunes méritent un accompagnement et une bonne formation. Je suis fière de la nouvelle génération et j’encourage les jeunes artistes sénégalais.

Vous êtes la fille de l’un des pionniers de la musique populaire au Sénégal avec le Miami Club. Est-ce que votre père Ibra Kassé a eu l’hommage qu’il mérite ?

Pour être honnête, il a eu l’hommage qu’il méritait. Seneweb me donne l’occasion de remercier le grand frère Youssou Ndour qui a rendu à titre posthume à notre père Ibra Kassé un hommage retentissant sur son dernier album. S’y reconnaîtront, fort légitimement, nombre d’artistes qui ont pris leur envol à partir de ce creuset dont le fondateur est incontestablement un des pères de la musique sénégalaise. Cet hommage magnifique constitue aussi une reconnaissance. Par ma petite voix, toute notre famille vous exprime une profonde et sincère gratitude bien méritée.

Un message pour les acteurs politiques ?

J’appelle à la paix et aux valeurs civiques. Ce pays nous appartient ; nous devons veiller à sa stabilité en ayant un comportement, de bonnes intentions, de bonnes paroles et une bonne action. C’est valable pour tout citoyen sénégalais.

Quels sont vos projets ?

Vous me verrez bientôt avec un nouvel album qui est en gestation. En plus d’un méga concert pour la paix à la maison de la culture Douta Seck le 19 novembre.

Par ailleurs, je tiens à remercier le public sénégalais qui m’a toujours soutenue, sans oublier le ministre de la Culture qui m’a reçue récemment, dans le cadre de mes activités. J’ai échangé avec lui sur beaucoup de projets. Je note en lui un ministre fédérateur.

Auteur: Alioune Badara Mané – Seneweb.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page